Image 1 of 1

WHIPPING

CETTE PRATIQUE CONTROVERSÉE EST DÉCOURAGÉE PAR CERTAINS DIRIGEANTS CHIITES, QUI ESTIMENT QUE LES AUTO-FLAGELLATIONS CRÉENT UNE IMAGE NÉGATIVE. POURTANT, EST ENCORE PRATIQUÉE PAR UN GRAND NOMBRE.
DE NOMBREUX RELIGIEUX CHIITES ENCOURAGENT PLUTÔT LES CROYANTS À FAIRE DON DE LEUR SANG POUR LES HÔPITAUX.
TÉHÉRAN.
♼♼♼♼
THIS CONTROVERSIAL PRACTICE IS DISCOURAGED BY SOME SHIA LEADERS, WHO SAY THAT SELF-FLAGELLATIONS CREATE A NEGATIVE IMAGE. HOWEVER, IT IS STILL PRACTICED BY MANY.
SHIA CLERICS ENCOURAGE BELIEVERS TO DONATE THEIR BLOOD TO HOSPITALS INSTEAD.
TEHERAN.
Copyright
VALERIE LEONARD
Image Size
2464x1640 / 1.3MB
Contained in galleries
IRAN
CETTE PRATIQUE CONTROVERSÉE EST DÉCOURAGÉE PAR CERTAINS DIRIGEANTS CHIITES, QUI ESTIMENT QUE LES AUTO-FLAGELLATIONS CRÉENT UNE IMAGE NÉGATIVE. POURTANT, EST ENCORE PRATIQUÉE PAR UN GRAND NOMBRE.<br />
DE NOMBREUX RELIGIEUX CHIITES ENCOURAGENT PLUTÔT LES CROYANTS À FAIRE DON DE LEUR SANG POUR LES HÔPITAUX.<br />
TÉHÉRAN. <br />
♼♼♼♼<br />
THIS CONTROVERSIAL PRACTICE IS DISCOURAGED BY SOME SHIA LEADERS, WHO SAY THAT  SELF-FLAGELLATIONS CREATE A NEGATIVE IMAGE. HOWEVER, IT IS STILL PRACTICED BY MANY. <br />
SHIA CLERICS ENCOURAGE BELIEVERS TO DONATE THEIR BLOOD TO HOSPITALS INSTEAD.<br />
TEHERAN.